Haiti-Désordre: Les péchés capitaux de Jovenel Moise

Péché #3

Questionner les contrats de service d’électricité

Selon des contrats passés sous l’administration de Préval, des hommes d’affaires ont monté des structures pour produire de l’électricité à revendre à l’Etat haïtien pour commercialisation via l’Electricité d’Haïti. (Sans trop rester dans les détails relatifs au financement de ces compagnies par l’Etat lui-même). Cette situation se solde par un déficit majeur d’environ 300 millions de dollars chaque année pour l’Etat Haïtien. Soit six (6) universités de la taille de Limonade par année. Au regard de tout ça, Haïti a le taux de population sans électricité le plus élevé de la région. Huit (8) millions d’habitants sans courant électrique. Le président Jovenel Moise a touché au problème et cherche à renégocier au profit du peuple. A noter que Président et Premier Ministres ont déjà fait les frais de cette question tabou d’électricité en Haïti. Péché capital.

La promesse du courant électrique 24 sur 24 entre en conflit direct avec le montage actuel et est devenue un enjeu de taille. En dépit de l’annonce chinoise de prêter la main forte au projet, on sent que les barricades dressés à sa réalisation sont insurmontables. C’est la réalité en Haïti et les jeunes semblent ne rien comprendre des jeux de pouvoir et d’intérêt économique. Ils se sont alignés, innocemment, du mauvais coté.

Des membres de la classe politique militante se sont soudainement faits de nouveaux amis chez les nantis ou de traditionnels hommes d’affaires pour déstabiliser le pouvoir en place jusqu’à chercher sans motifs à l’appui le départ d’un président élu il y a seulement deux ans. Et l’incertitude règne au pays quant aux investissements, le dollars crève les plafonds, le cout de la vie augmente, la classe moyenne s’appauvrit. Ces alliances qui ne dépassent pas le seuil des jeudis ne sont pas là pour perdurer, certainement, car elle sont contre nature d’un point de vue d’intérêt de classes ou d’intérêts réels. Mais les conséquences sur la vie des plus vulnérables et ceux de la classe moyenne seront irréparables.

CC/DI

 

 

 

 

 

 

 

 

Be the first to comment on "Haiti-Désordre: Les péchés capitaux de Jovenel Moise"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*