Eddy Labossiere, symbole d’une élite à la tête creuse

Ils ont des titres, des diplomes et de quoi vivre. Mais franchement on découvre de plus en plus que ces intellos d’Haiti qu’on a eu des fois pour professeurs ont la tête aussi vide qu’une coquille fêlée. Tout ce qui sortent de leur outlet ce sont des prêt-à-penser dignes d’une totale déconnexion avec la réalité. Prenons pour exemple le cas d’Eddy Labossiere qui  a réagi avec empressement et arrogance sur un projet social “Kredi Atè Plat” du Président Jovenel Moise pour ne dire que des bêtises. Comme dans une course de qui va parler avant, il a pondu ceci:

“Je vis comme une Transition et aussi de l’ignorance le programme de ” kredit atè platt” mis en place par le ministre du commerce ( qui n’est pas un économiste mais quelqu’un de la branche Médicale ), je regrette que le Président ait approuvé ce dit programme.”

Première bêtise et je m’en fous de son français: Le commerce n’est pas du ressort des économistes, à moins qu’on est un vrai analphabète, on ne dit pas pareille chose.

“Monsieur le Président on ne gère pas un pays comme un ” koko ratt” il faut avoir de grande ambition pour vos concitoyens.”

Deuxiéme inertie: il ne s’agit pas de la gestion du pays mais d’un programme social pour répondre à une réalité, un besoin de recapitalisation d’ultra micro entrepreneurs (les fourmis) qui ont besoin d’un souffle et qui risquent de tout piller demain si rien de structurant n’est fait. Mais en attendant il faut atténuer à plusieurs niveaux et leur donner une raison d’espérer.

“Le programme kredit atè platt est du gaspillage, un non sens, comment peut démarrer une entreprise avec seulement 50,000g?”

Moins qu’une bêtise, c’est la preuve d’une totale déconnexion. Il parle pour lui et son monde, pas pour les pauvres d’Haiti qu’on compte par millions. Pas pour la petite marchande d’aleken, je dirais restauratrice mobile pour faire Sorbonne ou Chicago, en leur manière experte. Et ça c’est un gros lot du problème.

“Les petits et grands entrepreneurs n’ont pas seulement besoin de *credit* mais de l’accompagnement tout au long de la chaine des valeurs des biens et services offerts.”

Bull! Il a certainement lu ça dans un livre. Il n’y a pas longtemps un autre économiste a fait sortir un livre de réflexions sur l’unicité du système économique haitien qui n’est ni du capitalisme, ni quelque chose de connue. Ils sont trop jaloux pour en approfondir le débat. Ils commentent plutot l’actualité, lisent le taux du jour et se nomment Economistes. Ils ne peuvent rien proposer sinon des redites farfelues et vides de sens.

“Pour cela monsieur le Président comme les banques en Haiti ne donnent pas de credit, il fallait créer dans le cadre d’un partenariat prive-publique un fronds d’investissement pour financer sans discrimination les grands et moyens Projets.”

Là, il m’a eu. Les banquiers sont des hommes d’affaires. S’ils n’accordent pas de crédit c’est parceque les projets d’investissement ne sont pa viables compte tenu de plusieurs facteurs. Le problème est beaucoup plus sérieux que ça. Nous sommes dans un système capitaliste où l’Etat vient de dénationaliser ce qu’il avait et partir dans l’aventure impopulaire d’ajustements structurels. Comment lui demander de financer les grands et moyens projets refutés par les banques. Ce gars travaille-t-il à la Douma?

Comment un Etat qui ne peut supporter son propre budget de fonctionnement avec des déficits de plus en plus alarmants va-t-il financer le secteur privé de tout un pays. De quoi va-t-il alimenter ce fameux fonds à odeur de PPP? Avec l’argent des bailleurs?! Ces biefaiteurs déjà suspectés de nourrir Haiti de la pomme empoisonnée. Jesus Marie Joseph. Haiti n’a même plus le droit d’accepter des prêts. Labossiere a-t-il émigré sur Mars à bord du…?

Et pour finir, il se veut professeur moral:

“Encore une fois monsieur le Président vous avez raté l’occasion d’inscrire votre nom dans la galerie des grands hommes d’État ayant permis au pays de Dessalines et de Petion de sortir de la très grande pauvreté et de la misère.”

C’est dur de savoir que ce sont ces “ranseurs” qui conseillent nos décideurs! Prière d’enlever les Pères Fondateurs de cette misère intellectuelle, saisir l’occasion de garder le silence et demander aux confrères d’en faire autant Monsieur Labossière. FB/DI

Be the first to comment on "Eddy Labossiere, symbole d’une élite à la tête creuse"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*